samedi 11 juin 2016

Aristote et Dante découvrent les Secret de l'Univers


"Un autre secret de l'univers : parfois, la douleur est comme une tempête venue de nulle part. La matinée la plus ensoleillée peut se conclure par un orage. Par des éclairs et du tonnerre."
Pages: 359

Prix: 17,90 euro
  
Auteur: Benjamin Alire Saenz

Maison d'édition: Pocket Jeunesse
  
Synopsis: Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers

 
J'ai reçu ce livre par ma petite maman qui avait décidé de me l'offrir sans aucune raison particulière. Dans ma wish list depuis l'année passée je me suis toujours demandée de quoi pouvait-il bien parler. Tout le monde semblait l'adorer sur booktube etc. Et à juste raison, il est simplement génial!

Ce livre se passe dans les années 1980-90.
Angel Aristote est un adolecent très mal dans sa peau. Comme on peu l'etre quand on à 15 ans. Ils se posent beaucoup de question sur tout ce qu'il y a autour de lui, le monde, la vie et surtout sa famille. Avec son frère en prison qui était pour lui un modèle quand il avait 4 ans, son père qui ne parle pas, ou presque depuis qu'il a combattu dans la guerre du Vietnam. Il n'a pour ainsi dire pas d'ami et préfère la solitude aux gens qui l'entourent. Mais un jour comme les autres, une famille vient s'installer dans la maison à coté de la sienne. Et c'est ainsi qu'il va rencontrer Dante ce gas un peu trop innocent mais pourtant, avec qui il est tellement facile de parler. 



J'ai aimé poursuivre la route de l'adolescence au travers le personnage d'Arisote car il se pose énormément de question, voir un peu trop. Sur tout et n'importe quoi et il va essayé de répondre à toutes ces questions. Aristote est complètement l'opposé de Dante qui est le petit personnage fragile dont il faut s'occuper et ne surtout pas faire tomber de peur de le casser en deux. Il a un caractère fort, il est un peu brutal, il fait attention à rien mis à part a Dante et s'en fou un peu de tout. Mais on découvre au fur et à mesure du livre que sous sa carapace un peu trop grosse, qu'il a un petit coeur, lui aussi.
C'est vrai, que c'est un peu cliché le fait qu'il y ai un personnage fragile et l'autre en mode " bad boy" qui frappe tout le monde mais étonnement il n'y a rien de cliché dans cet histoire tout d'abord parce qu'elle permet de se mettre dans la tête d'un adolescent à problème qui découvre petit à petit qui il est vraiment et qui va accepter petit à petit d'etre comme ça.
Deuxièmement, il permet de changer le point de vue de beaucoup de personne sur l'homosexualité qui est loin d’être une maladie mais une véritable histoire d'amour avec des sentiments et tout ce qui va avec. 



L'écriture de l'auteur est faite de façon à ce qu'on se mette complètement dans la peau d'Aristote. Je suis certaine qu'une personne de 70 ans pourrai de nouveau avoir 16 ans en lisant ce livre. Il n'émet aucun tabou dans son livre et je trouve ça tellement différent des autres. Les chapitres sont très court parfois seulement un page mais je ne pense que tout a été expliqué et développer suffisamment, il ne manquait absolument rien dans ce livre. Il y a des mots, des phrases et parfois même des parties du livre où je me suis dit " waw! comment fait- il pour transmettre autant d'émotions dans un seul petit morceau". Ça paraissait tellement facile à lire et pourtant tellement beau et poétique.





En conclusion, ce livre résume parfaitement le chemin de l'adolescence. Les questions que l'on se pose sur le futur, sur le passé et n'importe quand. Il explique toutes ces interrogations d'ado de façon étonnante et délicate. Je pense, que l'adolescence est un véritable secret de l'univers que nous avons tous besoin de découvrir à notre façon. Et cet auteur a vraiment sus retranscrire ce besoin et tout ce qui tourne autours.



















2 commentaires:

  1. J'ai lu ce livre en anglais avant sa sortie, et je me souviens que j'avais vraiment beaucoup aimé!😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha c'est vrai qu'il est vraiment bien :)

      Supprimer